A Vannes, la CGT faisait trop de bruit

Posté le 18 novembre 2015 par cgt56chba dans Non classé

Article O F du 6 Novembre….

Le syndicat a mis de la musique alors que des élèves étaient en cours. Le directeur du lycée Saint-Paul a déposé plainte.

La polémique

Bruno Bothua, secrétaire général de la CGT dans le Morbihan et Jean-Pierre Rouet de l’Union départementale CGT ont été convoqués mardi, au commissariat de police de Vannes, pour y être entendus « durant trois heures » dans le cadre d’une plainte déposée par le directeur du lycée Saint-Paul à Vannes « pour notre bruyante présence dans son établissement », indique Jean-Pierre Rouet.

Aucun dégât

Les faits remontent au 8 octobre dernier. Ce jour-là, dans l’amphithéâtre du lycée, est organisée une soirée par la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) et la Caisse d’allocations familiales (Caf), dans le cadre de la célébration des 70 ans de la Sécurité sociale. Le syndicat est aussi invité. « Nous avons souhaité exprimer notre attachement à notre système de protection sociale. Mais aussi rétablir la vérité, car sur le carton d’invitation, il était indiqué que la Sécurité sociale avait été créée par Pierre Laroque au lieu d’Ambroise Croizat, militant CGT. C’est une réécriture de l’histoire », estime Jean-Pierre Rouet.

La CGT a donc distribué des plaquettes retraçant l’histoire de la Sécurité sociale aux participants. « On nous reproche d’avoir mis de la musique dans la cour de l’établissement. Dans la plainte d’ailleurs, il est indiqué qu’aucun dégât n’a été commis. »

Les deux représentants syndicaux ont répondu aux questions de la police « qui n’a fait que son travail. Mais cette plainte est symptomatique d’un état d’esprit dans le pays envers les organisations syndicales et notamment la CGT. C’est disproportionné car il n’y a rien eu de cassé. Trois décibels et on porte plainte. Je pense que la police à autre chose à faire. »

Désormais, le dossier est entre les mains du procureur qui décidera s’il y a lieu de donner suite. L’Union départementale CGT a saisi sa Confédération nationale qui a rendez-vous ce mois avec Christiane Taubira, la ministre de la Justice, sur le thème de… la liberté syndicale. « Le dossier morbihannais y sera évoqué », assure Jean-Pierre Rouet.

De son côté, Olivier Moisan, directeur du campus Saint-Paul, justifie sa plainte par le fait « qu’un groupe extérieur a pénétré dans l’établissement et mis la sono en route alors qu’il y avait encore des élèves en cours. » Sur l’aspect « disproportionné » selon la CGT donné à l’événement, il conclut : « Je n’ai rien à dire sur l’interprétation que fait le syndicat de la plainte. »

 

Alors Monsieur, on est peu habitué à entendre un syndicat qui bouge ?….

Répondre

D'autres nouvelles

Savoirses |
P4corneille |
Shareprof |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sarl A.M.S
| Musée du Bâtiment
| Stopfoodwaste